< link rel="DCTERMS.isreplacedby" href="http://swissroll.info/" >

14.8.03

DéDéDé : Défense du Défonceur de Déontologie

Paul Raw, le correspondant britannique de la Tribune de Genève d'hier affichait une solidarité admirative à l'égard de son camarade Gilligan dont on (pourquoi cette généralisation ?) peut deviner l'amertume, la BBC ayant lâché hier son chroniqueur, au moment même où celui-ci était entendu par le juge Hutton (...).

Or, selon Raw, cette audition a pourtant permis à Gilligan de persister et signer. En effet : Notes à l'appui, le correspondant militaire et diplomatique a confirmé les propos du défunt expert accusant Downing Street d'avoir déformé le rapport sur les armes de destruction massive (ADM) irakiennes.

Pire encore : Ancien spécialiste des questions de défense du Sunday Telegraph, Gilligan a confirmé que Kelly avait montré du doigt Alastair Campbell, le directeur de la communication de Tony Blair. A l'entendre, Kelly a bel et bien affirmé devant lui que la phrase sur la capacité irakienne à déployer les ADM en quarante-cinq minutes avait été ajoutée par le conseiller de l'ombre de Tony Blair et ce contre l'avis des services de renseignements.

Paul Raw n'envisage pas un instant qu'il puisse ne pas y avoir de corrélation entre l'exactitude avec laquelle Gilligan a rapporté les propos tenus par Kelly et leur fiabilité. Non, Gilligan est trop fort, on ne la lui fait pas :

Chasseur de scoops, Gilligan joue de la bonhomie comme on joue d'un camouflage. (...) Avec ses cent kilos, son crâne chauve, et ses lunettes, ce quadragénaire à la force et au souffle de taureau a l'air pataud. Mais la finesse est en-dessous.

Y aurait-il toutefois du venin (à l'effet sérum de vérité) en queue d'article ? Ou bien Paul Raw souscrit-il lui aussi au style de Gilligan-le-fonceur (en l'occurrence, il aura plutôt joué les défonceurs) qui n'a que faire des règles de déontologie internes qui exigent une double vérification de toute information ?

C'est lui qui l'a dit.




<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?