< link rel="DCTERMS.isreplacedby" href="http://swissroll.info/" >

5.9.03

Réalité démocratiquement contraignante

Je croyais qu’il revenait au seul Parlement de décider de la composition du Gouvernement. Cette année, il y a pour une fois un certain suspens, pour ne pas dire un suspens certain. La formule magique (introduite en 1959) pourrait être révisée. Ce qui n’est encore qu’une hypothèse, dépendra, avant tout, du nouveau rapport de forces qui résultera des élections d’octobre prochain,. On peut imaginer que cela donne lieu à des tractations entre partis. Mais en dernier ressort, ce sera aux députés de trancher.

Ce n’est toutefois pas ainsi que certains journalistes appréhendent la réalité de nos institutions. Dans le journal de 18 h de la Radio Suisse Romande, on demande au secrétaire du Parti Radical Démocratique son avis sur la question après l’avoir dûment informé, comme la chose la plus naturelle du monde, que le changement est des plus sérieusement envisageable, étant donné les résultats d’un sondage. D'une voix lasse, il relève l'énormité mais sans s'y attarder.

La confusion entre sondage et démocratie directe relève déjà d’une triste banalité, mais je n'avais pas encore eu la "chance" d'être témoin d’un pareil flagrant délit - le sondage d'opinion équivalant à une réalité advenue à laquelle les politiques sont sommés de se plier.



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?