< link rel="DCTERMS.isreplacedby" href="http://swissroll.info/" >

22.7.04

Le silence probable des béances dévorantes

Le New York Times nous apprend que Stephen Hawking a reconnu une erreur dans laquelle il a persisté pendant 30 ans. A savoir que l'information relative aux objets avalés par les trous noirs n'est pas perdue. Le monde scientifique soupire d'aise, même s'il n'arrive pas à suivre Hawking dans tous ses calculs. Le principal, c'est que le principe de réversibilité du temps est sauf. Cela ne veut pas dire qu'on peut inverser le cours du temps, mais que l'on peut toujours à partir d'un événement remonter linéairement à sa cause. Alors que pendant 30 ans Stephen s'est obstiné, seul contre tous, à prétendre le contraire en matière de trous noirs, qui n'en restent pas moins fascinants, pour les scientifiques comme pour le grand public qui y comprend encore moins. Quand Pascal parlait du silence effrayant des espaces infinis, il ne se doutait pas de l'existence de ces béances dévorantes. La matière y est probablement engloutie en silence, du moment que le son (comme la lumière d'ailleurs) est avalé en même temps... Voilà de quoi nourrir les heures contemplatives qui siéent à l'été.



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?